Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Le zapping du jour de TSA : écrits, caricature et video (08/01/2014)

Publié par The Algerian Speaker sur 8 Janvier 2014, 13:00pm

Catégories : #EJDID

el-youm.jpgProtestation des gardes communaux 

« Ils menacent de faire une marche sur Alger : les gardes communaux manifestent dans 39 wilayas », titre El Khabar. « Les gardes communaux ont organisé une marche dans 39 wilayas », note le journal, précisant que ce mouvement a été  organisé pour dénoncer les décisions « superficielles » prises par le gouvernement.

« Ils ont manifesté hier dans plusieurs wilayas du pays : les gardes communaux reviennent à la charge », titre en une le Temps d’Algérie. « Après un semblant d'accalmie, les gardes communaux renouent avec la protestation plusieurs mois après les marches tenues dans plusieurs wilayas redemandant un statut et exprimant plusieurs autres revendications », écrit le quotidien.

« Manifestations dans plusieurs wilayas : nouvelle démonstration de force des gardes communaux », titre Le Quotidien d’Oran. « Les gardes communaux sont sortis, à travers 36 wilayas du pays, pour rappeler que tout ce qui a été fait jusqu'à maintenant n'a été que du bricolage et que la plupart de leurs revendications, qui sont très réalistes, sont demeurées lettre morte », rapporte-t-il.

Présidentielles 

Algérie News titre en une « Les électeurs convoqués le 16 janvier pour voter le 17 avril : à vos marques ! ». « Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, convoquera officiellement le corps électoral pour l’élection présidentielle d’avril 2014, jeudi 16 janvier, à travers la publication d’un décret présidentiel, a révélé une source généralement bien informée », écrit le journal.

Le Soir d’Algérie titre en une « Elections présidentielles : Sellal candidat du compromis ? ». « Le décret présidentiel de convocation du corps électoral sera promulgué, a déclaré Tayeb Belaïz, la première quinzaine du mois de janvier, soit comme le stipule la loi organique du régime électoral, trois mois avant la date des élections arrêtées pour avril 2014. L’on est bien dans les délais impartis, même si la question de savoir quels sont tous les postulants au scrutin présidentiel n’a pas pour l’heure de réponse », écrit-t-il.

 Ouverture de l’audiovisuel au privé

 « Le directeur de Canal Algérie et de A3 écartés », indique Ennahar. Le directeur général  de la télévision algérienne, Toufik Kheladi,  a mis fin hier aux fonctions des deux responsables des chaines publiques, Canal Algérie et A3, selon le journal.

A la une d’El Watan, « La loi sur l’audiovisuel en débat à l’APN : ouverture sous contrôle ». « Comme attendu, la mouture soumise, hier, à débat à l’APN, maintient le secteur de l’audiovisuel sous le contrôle de l’Etat et n’offre qu’une illusion d’ouverture », souligne le journal.

« Ouverture de l’audiovisuel : le gouvernement fait de la résistance », titre Liberté. « Le ministre de la Communication a insisté, hier à l’APN, sur la volonté de l’Etat de mieux contrôler l’ouverture de l’audiovisuel qu’il ne l’a fait avec la presse écrite », note le quotidien. « Il a en outre imposé à la commission, parlementaire le retrait d’un amendement autorisant la création de chaines généralistes », ajoute-t-il.

Evénements de Ghardaïa

 « Après un accord avec le gouvernement : les commerçants mettent fin à leur grève », annonce le quotidien El Khabar. Selon le journal, les commerçants de Ghardaïa ont décidé de mettre fin à leur grève qui a duré 16 jours après être arrivés à un accord avec le gouvernement qui leur a promis d’enquêter sur les dépassements qui ont eu lieu et de garantir la sécurité dans la région.

« Ghardaïa : les commerçants mozabites mettent fin à la grève », titre Liberté.  « Après plusieurs jours de grève, les commerçants mozabites ont décidé de suspendre leur action à partir d’aujourd’hui.  C’est la décision prise par la cellule de coordination et de suivi, hier matin », souligne-t-il.

Islam Khoualed 

 « Après 11 mois passés en prison au Maroc : le jeune athlète algérien Islam Khoualed  de retour aujourd'hui en Algérie », titre Le Temps d’Algérie. « Le jeune athlète algérien, Islam Khoualed (15 ans), incarcéré au Maroc pendant 11 mois avant d'être libéré du centre de sauvegarde de l'enfance à Agadir, sera de retour aujourd'hui en Algérie », note le quotidien.

Le Courrier d’Algérie titre « Le jeune Islam Khoualed rentre au pays aujourd’hui ». « Accusé de choses qu’il n’a jamais commises, sur la base d’un dossier vide de toute substance, le jeune Islam, âgé de 15 ans à peine, avait été condamné à une année de prison suite à l’intervention d’un ancien officier supérieur de l’armée royale marocaine », écrit le journal.

 Consommation

« Zara, Aflelou, Celio, Cartier, Dim : ces grandes marques qui séduisent les jeunes » ; titre Liberté en une. Le quotidien a consacré son supplément économique aux marques étrangères qui se sont installées en Algérie. « L’arrivée par vague, des grandes enseignes a apporté une bouffée d’oxygène au paysage commercial algérien », note-t-il.

 Contrebande

« Les réseaux maffieux s’attaquent aux produits de base », titre Le Jeune indépendant. « En trois jours seulement, plusieurs tentatives de détournements de plusieurs tonnes de blé, de phosphates, d’orge et d’engrais chimiques ont été avortées par les gendarmes qui ont dévoilé, hier, ce grand trafic silencieux qui porte une grande atteinte à l’économie nationale, voire à la sécurité alimentaire du pays », écrit le journal.

La revue de presse, le zapping vidéo et la caricature du jour

Media

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents